Couverture Midi Libre

Marseillan Un petit paradis situé au bord de l’étang

C’est à la sortie de Marseillan, au bout du chemin de Fontaurie, après avoir traversé les champs de vignes, que se trouve ‘la Grande Bleue’, l’une des nombreuses fermes conchylicoles située en bordure de l’étang de Thau. Stéphane Saez, le patron des lieux, nous accueille dans son petit paradis, Avec son accent chantant et une faculté à raconter mille anecdotes à la seconde. Il fait partie de ces conchyliculteurs qui ont envie de faire partager ce métier si dur mais qui passionne les amateurs de coquillages et autres produits de la mer. Depuis quelques années il s’est diversifié, proposant un accueil touristique en collaboration avec des tours opérateurs mais également les Mairies alentours. Depuis le printemps dernier, il accueille également les particuliers avec les huîtres maison, les moules et autres spécialités culinaires locales cuisinées par son épouse. Toujours à la recherche d’idées nouvelles, il propose également des soirées à thème. Son restaurant peut accueillir les groupes mais aussi les associations, les fêtes de famille, bref toutes les personnes en recherche de lieux typiques et pittoresques.

_______________________________________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________________________________

 

L’ENVIRONNEMENT AU MENU

LABEL QUALITHAU POUR 7 NOUVEAUX RESTAURATEURS

 

Source Hérault Tribune

 

Pierre Bouldoire, Président de Thau agglo, Yvan Garcia, Président de la commission Tourisme de la CCI de Sète Frontignan Mèze et Philippe Fougères, Président de l’UMIH Sète Bassin de Thau ont remis jeudi 28 juin, à l’hôtel d’agglomération le label QualiThau 2012 à  sept professionnels de la restauration du territoire. Attribué pour 3 ans, le label consacre les professionnels engagés dans une démarche de développement durable et de réduction des pollutions. Il permet à une clientèle plus attentive à l’environnement, de pouvoir faire un choix non seulement gourmand mais citoyen.

 

QualiThau est le label environnemental créé en 2010 par Thau agglo en partenariat avec l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse, l’Ademe, les CCI de Sète et Béziers et l’UMIH du Bassin de Thau. Il distingue les professionnels qui ont adopté des démarches environnementales dans la gestion de leur entreprise : restaurants, snacks, hôtels-restaurants, bar-brasserie.

4 types de critères sont pris en compte:

  • Le tri des déchets,
  • Le traitement des eaux et huiles usagées,
  • La maîtrise de l’énergie,
  • Les achats éco-responsables,

autant de points clés permettant aux professionnels de valoriser leur gestion environnementale auprès de la clientèle, faire des économies d’énergie et respecter un milieu naturel sensible aux pollutions, notamment aquatiques et de valoriser leur gestion environnementale auprès de la clientèle grâce à une plaque apposée dans l’établissement.

Les  lauréats 2012 :

A Sète : Isolabella, Comme à la maison, le Jacaré, Chez François et le Venise.

A Marseillan : La Grande Bleue et le Crabe (hôtel Richmont)

Les 13 lauréats 2011 ont confirmé leur labellisation:

– A Frontignan : Le Mas Alegria, L’Orchidée, à Sete : La ressource, Les Sirènes, le Petit Pêcheur, Le Régal, le Petit Moka et le Virgil’s, à Marseillan : Brasserie du Soleil, La Ferme Marine, La Paillotte, à Vic la Gardiole : Le Balajan et à Gigean : Le Garrigou.

 

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

 

Marseillan Découvrez les perles de l’étang de Thau

L’occasion de tout apprendre de ces coquillages grâce à Stéphane Saez, un passionné.
L’occasion de tout apprendre de ces coquillages grâce à Stéphane Saez, un passionné. (© DR)

L’huître est la star de nos plateaux de fruits de mer. Mais d’où vient-elle ? Guidé par Stéphane Saez, nous voilà parti à la Grande bleue sur ses traces.

Les huîtres, les moules. Accompagnées par exemple d’un verre de Picpoul, elles font notre bonheur toute l’année. Autant vous prévenir : avec Stéphane Saez, vous allez tout savoir et même plus sur l’art d’élever ces mollusques. Car s’il y a bien un qualificatif qui convient au bonhomme, c’est passionné. Passionné par son métier, passionné par la rencontre avec les gens et toujours prêt à leur faire partager son savoir-faire.
Arrivé ici, on en a au moins pour une heure (qui passe en un rien de temps tellement il y a de choses à apprendre et à comprendre pour qu’une huître arrive finalement dans notre assiette) à visiter l’exploitation et visionner un petit film documentaire. Avant, bien sûr, de déguster des moules en brasucade (c’est-à-dire cuites au feu de bois) et des huîtres de l’étang de Thau. Le tout avec une vue magnifique et dans une ambiance plus que conviviale. Aidé par sa femme Corinne « la seule perle que j’ai trouvée dans mes huîtres », Stéphane met les petits plats dans les grands.
Installé depuis 1990, l’homme est arrivé presque naturellement dans le milieu de la conchyliculture. Déjà, pendant son enfance à Sète, il se baignait dans l’étang et ramassait des coquillages avant de se spécialiser dans la pêche à la palourde.

Crise et dureté du métier

Devenu professionnel, il lui fallait trouver une activité pour l’hiver : la conchyliculture est entrée dans sa vie. Soutenu et aidé par son père, il a ouvert ensuite un étal à Sète où il vendait tous les soirs sa production. Et c’est parce que l’homme adore le contact humain qu’il a décidé d’ouvrir son exploitation à qui le veut et expliquer avec des termes simples et accessibles son métier, en répondant avec plaisir à toutes les interrogations.
De la larve à l’huître arrivée à maturité, on découvre avec plaisir tout un monde inconnu. Mais tout n’est pas rose dans le monde de Stéphane et il ne le cache pas : « Un cinquième des concessions à la vente ne trouve pas de repreneurs. Les affaires maritimes en ont plus de cinq cents sur les bras. »
En cause : la crise, bien évidemment, la dureté de ce métier et surtout, la terrible bactérie, un virus herpès extrêmement virulent qui s’attaque aux jeunes huîtres et cause un taux de mortalité extrêmement élevé.
Entraînant une perte financière énorme pour les conchyliculteurs et une hausse des prix conséquente pour les consommateurs du fait de la rareté du produit.
Visite tous les mardis après-midi sur réservation.
Adultes : 7 €. Enfants de 5 à 13 ans : 2 €.
04 67 53 14 91.

http://lagrandebleue-marseillan.fr 

Source Midi Libre.

 

__________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________

 

SEMAINE BLEUE À LA GRANDE BLEUE

Dans le cadre de la semaine bleue, la municipalité de Sète a organisé un repas dansant à la Grande Bleue. En raison d’un grand nombre d’inscrits, 2 dates ont été prévues et hier lundi 28 octobre,  c’était la » 2ème vague » qui a fait le déplacement en voiture et en car, direction chemin de la Bézarde.

Dès l’arrivée, une odeur alléchante chatouillait agréablement les narines des participants et le temps ensoleillé et particulièrement clément ajoutait à la bonne humeur ambiante et a permis de profiter de la jolie terrasse et de déguster la brasucade  de moules et l’apéritif en plein air.

C’est ensuite dans une salle aux décors d’Halloween que Stéphane, le maître des lieux a apporté les plateaux de fruits de mer, et les vins du crû pour les accompagner.

cliquer sur les images pour les agrandir

2013-10-0272013-10-0282013-10-0292013-10-0302013-10-0332013-10-035

 

L’animation musicale assurée par Georges Olivier et sa fille Romane ont aussitôt incité les convives à rejoindre la piste et ce fut une alternance de cha-cha-cha, boléros, madisons, slows, rocks,etc… de quoi satisfaire tout le monde.

Pour ceux ne prisant pas la danse, la jolie Romane, qui possède une fort belle voix, a régalé l’assemblée avec un répertoire d’Edith Piaf, que certains ont pu écouter en lézardant un peu au soleil.

Stéphane après le service, qu’il assure avec sourire et bonne humeur,  a pris lui aussi, le micro pour nous offrir une  interprétation de la Java de Broadway.

Son épouse Corinne,  maîtresse des cuisines, est  venue à son tour rejoindre les convives pour un petit tour de piste.

Quant à M.Formato ,organisateur de ces journées et fort bon danseur, il n’a pas laissé ces dames pâtir de cavaliers et est allé les inviter les unes après les autres.

C’est donc avec des mines réjouies que tous ont rejoint car ou voitures, pour un retour vers l’île singulière en n’oubliant pas de prendre la carte de la Grande Bleue, en vue d’un retour avec les amis ou la famille.

 

Source: http://www.thau-info.fr/index.php/commune/marseillan/4877-semaine-bleue-a-la-grande-bleue

 

__________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________

 

UNE EMISSION TV CHINOISE À LA GRANDE BLEUE

Le présentateur de l’émission s’intéresse a la production d’Huitres du bassin de Thau.

 

__________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________

 

M6 / UN DINER PRESQUE PARFAIT À LA GRANDE BLEUE

Pour le candidat de l’émission d’M6, La Grande Bleue est LE PRODUCTEUR le plus réputé de la région.

 

 

__________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________

 

 

THAU INFOS

FÊTE DES ROIS À LA GRANDE BLEUE

Dimanche 6 janvier 2014 « La Grande Bleue » a dignement fêté les rois avec l’association Amiez dont les membres sont arrivés de tout le département pour cette journée festive et conviviale.

Cette association a tissé des liens amicaux avec le maître des lieux Stéphane et son épouse Corinne, qui, s’est vu offrir une superbe plante et un cadeau en remerciement pour leur accueil chaleureux et a été très touchée par cette délicate attention.

Après avoir dégusté en terrasse, en raison du temps particulièrement clément pour la saison, la brasucade de moules et la sangria, les convives sont rentrés dans la salle joliment décorée pour la suite du repas et surtout pour danser…

Le DJ et chanteur n’étant autre que Stéphane  parfois accompagnée de son épouse et qui a « mis le feu ». La piste n’a pas désempli de la journée, abandonnée quelques brefs instants pour déguster les délicieuses moules farcies de Corinne et la suite du repas.

A 16 heures, de délicieux royaumes à la crème accompagnés de cidre avec pour consigne de ne pas y toucher tant que tout le monde n’était pas servi, étaient amenés à table.

Sitôt le service achevé, on pouvait commencer à manger et le 1er  homme et la 1ère femme qui trouvaient une fève étaient désignés roi et reine de l’année 2014.

La surprise fut la présence de membres des 1001 pâtes venus avec Stéphane et son épouse, qui font partie de la Confrérie,  sacrer le roi et la reine de cette formidable journée qui a enchanté tous les participants.

 

C.G

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *